La Légende des Quatre : Le clan des loups (tome 1) – Cassandra O’Donnell

Comme promis, il y aura un peu plus de littérature de jeunesse cette année dans mes lectures. Je débute donc la saison avec avec de la fantasy. Un vrai coup de cœur en ce qui me concerne… Merci Flammarion Jeunesse!

Le monde des humains n’est plus celui que l’on connaît. Les territoires sont divisés, il y a les Hommes et les Yokaïs. Parmi les Yokaïs, quatre clans s’opposent, les Taïgans, les Lupaïs, les Serpaïs et les Rapaïs. Bregan, futur chef du clan des tigres et Maya, princesse du clan des loups vont devoir s’unir pour affronter un ennemi commun : les humains.

On est très rapidement pris dans l’intrigue qui ne nous laisse aucun moment de répit. Les actions s’enchaînent bien et les dialogues sont constructifs! Le roman est assez court mais ce n’est pas dérangeant surtout lorsque l’on sait qu’il y a d’autres tomes à venir (je suis entrain de lire le tome 2 en ce moment même).

L’univers

L’univers fantasy est bien pensé, des êtres capables de se transformer en animaux, des micro sociétés organisées…ça me plait! On reste loin du stéréotype loup-garou/ vampire malgré le conflit lattant qui oppose la « bête » à l’humain. Seul bémol, on a un peu de mal à s’imaginer la topographie des lieux, mais je suppose que ça se décantera au fil des tomes, je ne me fais donc aucun soucis 🙂

Les personnages

L’histoire tourne autour d’un petit groupe d’adolescents parmi lesquels figurent deux personnages principaux : Maya et Bregan, tous deux issus de clans rivaux. Le premier tome se focalise un peu plus sur ces deux personnages et leur clan respectif. On s’attend à en s’avoir plus sur les autres clans dans les livres suivants! Et c’est justement cette part de mystère qui nous donne envie de tourner les pages rapidement. On s’attache à ces adolescents même si certains ont un caractère bien trempé et pourraient paraître détestables !

Un roman écolo?

Bien que l’on ne le voit pas de suite, le message est clair : les humains sont la cause de la destruction de la planète. C’est en partie à cause des technologies, des armes et des guerres que la race humaine a rendu une bonne partie de la planète inhabitable. Les Yokaïs ayant gagné la guerre contre les humains, ils ont décidé à l’aide de traités qu’ils n’auront plus le droit d’utiliser des armes et tout autre technologie qui ont pourraient les nuire. Les Yokaïs sont d’une certaine manière les défenseurs de la nature et ce n’est pas pour rien qu’ils ont un lien si fort avec la faune. Je n’en dis pas plus, mais sachez que le tome 2 traite bien plus largement la question des produits chimiques et de la destruction de la nature !

Mais de quel genre s’agit-il?

Il est vrai que j’ai un peu de mal à classer ce roman dans un catégorie bien précise et ce n’est pas plus mal d’un côté! Avec la destruction de la nature, l’humanité réduite à quelques êtres, et la Terre en ruine on pencherait plutôt du côté de la dystopie. Mais avec les Yokaïs, ces être humains qui se changent en animaux aux grès de leurs envies, une population humaine que cela n’étonne pas, on se retrouve dans de la fantasy. On dira donc qu’il s’agit d’un roman écologico-fantasyco-dystopique haha

Bref, c’est un roman pour la jeunesse qui vaut le coup d’œil. J’ai bientôt terminé le tome 2 et j’attends la suite avec impatience!

Judith

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :