Le Royaume d’Esiah : la stèle du destin – Mélanie Gaujon

Voici encore une belle découverte disponible aux éditions Nouvelles Plumes! Décidément les ouvrages édités par cette maison d’édition vont finir par tous se retrouver dans ma bibliothèque ! Le Royaume d’Esiah: la stèle du destin est le premier roman de Mélanie Gaujon et il a remporté le Prix de l’Imaginaire 2018.

Mais de quoi ça parle?

Milo, un jeune garçon qui rêve de faire partie de la garde royale pour pouvoir explorer le monde des Mortels, perd ses parents. Il est recueilli par Almandin, un conseillé royal qui cache sa véritable identité au peuple des Siahnnas. Les Siahnnas ont pour vocation d’accueillir les âmes des mortels et de ne pas interférer dans leurs affaires afin de leur laisser leur libre arbitre au moment de leur mort. Esiah n’est pas le seul royaume où la famille dirigeante possède de grands pouvoirs. Les Royaumes d’Odéon et d’Eden sont également présents pour accueillir les âmes des mortels. Le destin du fils aîné du roi, le prince Lucifel va se retrouver mêlé à celui du jeune Milo. Le royaume est en danger, une faction de rebelles décide d’aller à l’encontre des traditions et des lois régis par le tout puissant Elohim. Le monde des Mortels va être envahit, le prince Lucifel est le seul qui puisse empêcher la chute de son royaume!

Ce que j’en pense

J’ai toujours aimé avoir entre les mains des gros pavés, ne me demandez pas pourquoi mais je crois bien que ça me rassure haha! Le Royaume d’Esiah est largement dans la course de ce côté là! C’est un roman de fantasy avec lequel on prend son temps ! On peut être un peu dans le flou cosmique lors dès premières pages, c’est un univers bien construit mais surtout, tout nouveau pour nous lecteurs! L’intrigue tourne autour d’un petit groupe de personnages et malgré plusieurs noms mêlés aux différents complots, on s’en sort largement indemne et on ne confond personne ! Je ne sais pas vous, mais en fantasy j’ai souvent le malheur de confondre les personnages, les clans auxquels ils appartiennent…Une vraie quiche, moi et mes quatre z’yeux on galère un peu x).

Revenons à nous moutons! Pour la création de son univers Mélanie Gaujon s’inspire vraisemblablement de la Bible. Le Royaume d’Esiah étant une sorte de réplique des Enfers. Ce qui est intéressant dans cette version, c’est qu’on passe outre la partie maléfique, ange et démons! Bien évidemment, on comprend rapidement que l’énergie qui fait vivre la cité n’est autre que la peur des âmes qui sont bloquées au purgatoire! Cependant, l’auteure ne s’attarde pas franchement sur cette partie là et ce qui nous permet de nous détacher des clichés habituels. Ce qui m’inquiétait le plus au début c’était de me retrouver dans une histoire manichéenne, les mauvais aux Enfers et les bons au paradis, le tout saupoudré d’angelots et de petits démons tout nus! Ouf! Ce n’est pas du tout le cas, bien que les personnages soient les obligés de Dieu et qu’ils vivent effectivement en Enfer (le Royaume d’Esiah), il y autant de bons que de mauvais dans ce royaume!

On s’attache très rapidement au prince Lucifel, qui, de part sa condition d’aîné d’une famille royale, est confronté au aléas de son titre. Il est prince, fils, amant et père adoptif. C’est un personnage à la psyché complexe que nous suivons avec ravissement. Je dois avouer que le jeune Milo ne m’inspire pas beaucoup, il est effectivement un pilier centrale dans l’histoire et c’est grâce à lui que l’aventure avance mais il reste assez effacé!

Ce qui est vivement appréciable dans ce roman c’est qu’il y a un début et une fin. Trop nombreux sont les romans qui ne « finissent pas » et nous laissent un goût de « et alors? ». Mélanie Gaujon conclut avec brio son premier roman, mais on se demande tout de même si il y aura une suite!

Encore une fois, je ne suis pas déçue par les publications de Nouvelles Plumes et je suis contente d’avoir pu apprécier un univers qui habituellement ne me tente pas trop.

Judith

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :