Un palais de cendres et de ruines – Sarah J. Maas

Aujourd’hui je vous parle de Young Adult et de Fantasy avec Sarah J. Maas et son troisième tome, Un palais de cendres et de ruines, publié aux éditions La Martinière Jeunesse. Comme vous avez pu le constater dans notre chronique du lundi, j’ai mis un peu plus d’un mois pour le terminer ! La cause : je ne me souvenais plus de la fin du second tome, j’ai donc un peu ramé pour me remettre dans le bain. Comme il s’agit d’une série en cours de plusieurs volumes et que je ne voudrais pas vous spoiler le troisième tome alors que vous n’avez pas encore commencé le premier, je vais vous donner un aperçu du début de la saga!

De quoi ça parle? Feyre vit non loin du mur qui sépare la Terre des Mortels de celle des Immortels. Elle pourvoit aux besoins de son père et de ses sœurs en chassant à la frontière. Lors d’une chasse, elle s’approche trop près du territoire des Fae et un Grand Seigneur exige qu’elle le suive en réparation de cet affront. Feyre quitte les siens afin de les protéger et elle découvre un nouveau monde où elle mange à sa faim, dessine avec du bon matériel et profite de ses journées. Mais ce paradis terrestre cache un lourd secret… Feyre est la seule qui puisse rompre la malédiction qui touche les habitants de Prythian!

Après les grosses révélations à la fin du tome 2 on s’attendait à un début de troisième tome explosif. Que nenni ! Le commencent est lent et surtout très long… Il m’a fallu plus de deux-cent pages pour retrouver cette aisance de lecture que j’avais eu avec les tomes précédents.

Le personnage de Feyre a bien grandit et surtout mûri. Elle est beaucoup moins naïve que dans le premier tome et elle n’attend plus sur les autres pour se défendre! On est toujours autant attaché à ce personnage avec lequel on évolue pas à pas, et également à sa nouvelle famille. Et c’est surtout grâce à cette dernière que l’intrigue démarre réellement.

Ce que j’apprécie vraiment avec cette auteure, c’est qu’elle arrive à intégrer du Young Adult à de la Fantasy de manière tout à fait naturelle. Je ne suis pas une très grand fan du YA, mais il m’arrive d’en lire de temps à autre. L’univers de la fantasy est l’univers de base dans cette saga. On a d’un côté les mortels, qui, connaissent l’existence des immortels et qui la craignent, et de l’autre les immortels, les Fae. Prythian, le royaume des Fae est divisé en plusieurs territoires et chaque territoire est dirigé par un Grand Fae. Exit les nains, exit les elfes, et bonjour les fées! Ça change et ça fait du bien! L’univers des fées n’est pas un univers dont je suis familière, plus j’en lis et plus j’aime ce que je lis. On est très loin des clichés avec la baguette magique et la poudre de perlimpimpim. Les Fae sont puissants, ils maîtrisent de grands pouvoirs et n’hésitent pas à s’en servir pour ravager les territoires des mortels comme ceux des immortels. Les combats sont bien menés et on est très vite pris dans l’action dès lors que celle-ci débute.

La romance est bien présente depuis le début de la saga et cela continue dans les tomes suivants. Nous sommes à des kilomètres des « je t’aime, moi non plus » et quel soulagement ! Les mécanismes des relations amoureuses sont bien mis en place, ce n’est pas toujours tout rose, la vraisemblance est là !

Encore une petite année d’attente pour le tome 4 en français 😦 Alors, oui, je pourrais acheter les autres tomes en anglais mais j’ai commencé avec La Martinière, je termine avec La Martinière 🙂

Judith

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :