Silo (intégrale) – Hugh Howey – *A bout de souffle*

Silo a d’abord été auto-publié sur Amazon en 2011. Face au succès rencontré par son livre sur la plateforme, Hugh Howey parvint à signer un contrat avec l’éditeur Simon & Schuster aux USA, et s’exporte à l’international. Il se décide alors à écrire une suite pour son roman, parut en France sous les noms de Silo : Origines et Silo : Générations.

Ayant lu les trois tomes d’une traite, j’ai décidé de vous en parler dans un seul et même article, pour avoir une vision de l’œuvre dans son ensemble.

« Juliette se sentait perdue dans ce vide entre deux portes, piégée dans ce sas rempli de tuyaux de couleurs vives qui jaillissaient des murs et du plafond, et où tout miroitait sous des linceuls de plastique.
Étouffé par son casque, le sifflement de l’argon insufflé dans la pièce lui parut lointain. Il l’informait que la fin était proche. Sous l’effet de la pression, le plastique se froissa contre le banc, les murs, enveloppa les tuyaux. Elle perçut la pression sur sa combinaison, comme une main invisible qui la serrait doucement. »

De quoi ça parle ?

Dans un futur post-apocalyptique, l’atmosphère de la Terre est devenue toxique et impropre à toute vie. Ce qui reste de l’humanité survit dans un silo géant qui leur sert de bunker. Les étages façonnent la hiérarchie sociale du lieu : les plus riches vivent au plus près de la surface et ont la chance d’avoir une vision sur le monde extérieur grâce à un écran géant. Les ouvriers quant à eux sont reclus dans les profondeurs du silo. Des lois très strictes régissent la vie dans ce milieu salvateur, dont un tabou absolu : l’interdiction totale d’exprimer l’envie d’explorer le monde extérieur, sous peine de condamnation à mort. Pourtant certains commencent à se demander si ce tabou ne cacherait pas d’autres choses …

 

Mon avis :

En lisant l’intégralité de la trilogie, malheureusement on ressent que cette trilogie a été écrite en 2 temps. Je l’ai d’ailleurs deviné avant même de faire des recherches sur l’histoire de cette saga.

Le premier tome a été un vrai coup de cœur, je ne pouvais plus m’arrêter de le lire. Hugh Howey maîtrise vraiment la montée en suspens, par de courts chapitres, des mystères, des bribes d’informations diffusées au compte-goutte, des retournements de situation totalement inattendus, des changements de points de vue d’un chapitre à l’autre. De plus l’auteur n’hésite pas à partir dans des directions qu’on avait pas vu venir, et c’est plutôt rafraîchissant dans un genre qui a parfois tendance à tourner un peu trop en rond. J’aime être surprise, ne pas anticiper ou deviner l’action, et le contrat a été rempli dans ce 1er tome.

J’ai été un peu moins emballée par le tome 2, mais c’est remonté avec le tome 3. Tout simplement parce que les ficelles du suspens initial sont en grande partie dévoilées à la fin de ce premier tome. Dans le tome 2, on apprend comment on en est arrivé à cette situation d’enfermement, et le tome 3 s’attarde à la résolution de l’histoire. Le tome 2 est un tome qui veut combler le trou entre l’explication de l’origine du silo et l’époque contemporaine du tome 1, pour ensuite préparer le tome 3 et son dénouement. Même s’il démarre bien, dès la 2e partie on a cette sensation de livre de remplissage, renforcée par les nombreux sauts temporels, de plus en plus accélérés pour joindre les tomes 1 & 3.

Le tome 3 retrouve un rythme plus normal, assez similaire au tome 1 dans sa structure. Il remonte un peu la pente, mais certains mécanismes deviennent éculés : on se fatigue des rebondissements à foison. Pourtant déjà présents dans le 1er tome en grand nombre, ils étaient mieux intégrés et faisaient partis du mystère initial. Là on part sur du « rebondissement » pour le « rebondissement », un peu comme une série TV qui tire trop en longueur.

 Au final le tome 1 et sa fin étaient suffisants en eux-mêmes. Une fin ouverte certes, mais avec assez d’éléments en l’état pour s’en contenter et laisser libre court à son imagination pour combler le reste de l’équation et pour s’inventer le destin des personnages. Parfois il faut s’avoir s’arrêter à temps, il faut savoir laisser une fin ouverte et laisser le lecteur combler les trous de l’histoire ; ne pas vouloir à tout prix surfer sur la vague du succès, au risque de desservir un excellent roman à la base.

C’est donc une lecture en demi-teinte : une saga malheureusement inégale dans son ensemble, mais qui vaut le coup d’être lu tout de même. J’ai vraiment adoré le 1er tome, et je le recommande chaudement. Toutefois je ne conseillerais pas forcément de lire la suite. En effet je trouve cette 1e partie auto-suffisante. De plus, face à son excellence, on est forcément déçu par un tome 2 qui perds vite son souffle.

Malgré tout je pense que cet auteur a de l’avenir, et j’ai d’ores et déjà acheté deux autres de ses romans (Outresable et Phare 23), pour découvrir un peu plus son écriture ; je reviendrai vous en parler avec plaisir quand je les aurais lus.

« Les yeux rivés au toit du silo 1, il se demanda qui était le responsable de tout ça, et s’ils pouvaient vraiment justifier leurs actes par la contrainte, s’affranchir de toute culpabilité en se disant qu’ils avaient hérité de cette situation, de ce jeu tordu aux règles à la con où presque tous macéraient dans l’ignorance, sous clé.»

 

À très vite pour une nouvelle chronique 😊

Mélissa

6 commentaires sur “Silo (intégrale) – Hugh Howey – *A bout de souffle*

Ajouter un commentaire

  1. Cela fait très longtemps que la trilogie me fait envie mais vu l’épaisseur des bouquins, et comme je ne suis pas très SF à la base, je freine… Je vais surement suivre ton conseil, si je me lance, et me contenter du premier tome. Merci pour cet alléchant billet !

    Aimé par 1 personne

  2. Je suis contente de voir que je ne suis pas la seule à ne pas encore avoir lu Silo (ou tout récemment). Je garde ton conseil en tête « le 1er tome peut s’autosuffire » et ça le fera peut-être sortir de la PAL plus facilement 😉

    Aimé par 1 personne

  3. My spouse and I stumbled over here from a different website and thought I should check things out.
    I like what I see so now i am following you.

    Look forward to checking out your web page again.

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :