La Nouvelle Arche – Julie de Lestrange

Aujourd’hui je vous parle d’une dystopie publiée aux éditions Michel Lafon en 2018, il s’agit de La Nouvelle Arche de Julie de Lestrange. C’est le premier tome d’une série qui me paraît plus que prometteuse !


Résumé de l’éditeur

Spécimen : enfant maintenu en gestation artificielle pendant quinze années. Donne naissance à un membre actif et productif de la Communauté.

Mathilde est l’une des premières. Aujourd’hui âgée de 20 ans, elle s’occupe des futures générations qui grandissent au Centre. Comme elle, ces spécimens n’auront pas d’enfance. Comme elle, ils naîtront, prêts à se battre, pour affronter l’ennemi invisible qui terrorise leur Communauté.

Aussi, lorsqu’un mal étrange frappe certaines unités, Mathilde cherche à tout prix le moyen de les sauver. Et ce qu’elle découvre pourrait bien remettre en cause sa propre humanité.

Mais peut-on être seule à changer le monde ?

Désormais, elle n’a plus qu’un choix : se taire. Ou combattre.

On ne naît pas humain, on le devient.


Cela faisait quelque temps que je ne m’étais pas plongée dans ce genre de littérature et j’ai été plutôt surprise et ravie par cette lecture. Le style de Julie de Lestrange est simple mais efficace, il m’a été difficile de lâcher ce roman une fois débuté. L’intrigue avance de telle sorte que le lecteur a envie d’en savoir plus sur l’univers du roman, le destin de Mathilde et plus de manière plus générale sur la Communauté.

Le début du roman nous laisse un peu dans une sorte de flou artistique et on a du mal à se situer dans l’espace et le temps. Néanmoins, grâce aux descriptions à travers les yeux de Mathilde, on comprend que nous sommes dans un monde hostile où la terre est en friche et que les habitants n’ont plus la possibilité de vivre à la surface.

C’est un roman futuriste qui pose les bases des problèmes sociaux actuels et qui met en avant les défis écologiques et sanitaires qui nous attendent. C’est une réalité qui ne paraît pas si éloignée de notre futur et c’est ce qui rend ce roman d’autant plus intéressant et dramatique sur certains points.

Deux thèmes principaux sont présents dans ce premier tome de La Nouvelle Arche, la santé, notamment à travers la question de la fertilité, et la politique avec comme questionnement sous-jacent la légitimité de la dictature.

Ces questions sont traitées pas à pas tout le long de notre lecture, et nous suivons l’évolution de Mathilde qui dans un premier temps fait confiance au système qui l’a crée et formée et qui va peu à peu commencer à libérer sa façon de penser, se questionner sur les choses et les gens qui l’entourent. Cette remise en question va lancer l’intrigue de la seconde partie du roman et mettre en place la création d’un personnage féminin fort. Mathilde, qui jusqu’à lors suivait le mouvement, s’émancipe et nous montre la voie, à nous lecteur tout comme aux habitants de la Communauté.

Bien que ce ne soit pas une lecture dans laquelle la succession d’actions est omniprésente, on ne s’ennuie pas et on attend avec impatience de connaître les différentes décisions de Mathilde. La fin du roman marque une nouvelle étape dans la vie du personnage principal et dans celle de la Communauté. La résistance est en marche et c’est avec plaisir que je me plongerai dans le tome 2 !

Encore un grand merci à Julie de Lestrange pour cet envoi, je n’ai pas vraiment pas été déçue !

Bonne lecture !

Judith

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :