Lettres du Père-Noël – J.R.R. Tolkien

En ce jour de fête, je vous présente une lecture parfaite pour l’occasion : Lettres du Père-Noël par J.R.R. Tolkien. On me l’a offert à Noël il y a un an ou deux, en tant que fan inconditionnelle de Tolkien. Par erreur je le classais d’office comme « livre pour gamin », il ne m’avait jamais tenté et prenait la poussière dans ma collection – en plus hérésie pour moi, il est en français alors que je lis traditionnellement cet auteur en V.O. Je l’ai ouvert un peu par hasard, à la recherche d’un livre à chroniquer pour Noël dans ma bibliothèque – je ne pouvais que le choisir vu le thème. Et j’ai vraiment bien fait !

IMG_20191222_095512

C’est un recueil de lettres écrites entre 1920 et 1943 de l’auteur à ses 4 enfants (John, Mickael, Christopher et Priscilla) dans lesquelles il se fait passer pour le père noël et autres personnages fantasques (ours polaires, elfe-secrétaire, etc…) relatant leurs aventures dans leur demeure du Pôle Nord, entre gobelins, ours gaffeurs, feux d’artifices et batailles épiques.

IMG_20191222_095736
La grande explosion de feux d’artifices causée par l’Ours Polaire

Ce recueil forme un vrai conte épistolaire : on a une véritable continuité entre les lettres, d’une année à l’autre. Au fil des ans les lettres deviennent plus longues, et relatent même des batailles épiques avec des Gobelins. De nouveaux personnages s’ajoutent au fil du récit, comme de nouveaux enfants naissent dans la fratrie Tolkien, alors que les autres deviennent trop grand et n’écrivent plus au Père-Noël.

Les lettres sont souvent humoristiques avec les mésaventures de l’Ours Polaire qui provoque sans cesse des catastrophes par sa maladresse. Il commente les lettres du Père-Noël (notamment pour contredire ses bêtises).

En filigrane de ces aventures imaginaires, transparaissent aussi les traces de l’époque, avec notamment des évocations de la Seconde Guerre Mondiale lors des dernières lettres.

De belles illustrations accompagnent aussi très souvent les lettres, pour illustrer certaines aventures et pour offrir un panorama des lieux de vie des personnages. Même les enveloppes sont souvent magnifiques, avec de faux timbres et tampons.

IMG_20191222_095807

La calligraphie varie en fonction des personnages : tremblotante pour le Père-Noël, inspirée des runes pour l’Ours Polaire, très soignée et scolaire pour l’elfe, avec même un alphabet complet composé de pictogrammes pour présenter l’écriture des gobelins. J.R.R. Tolkien a pensé à tout pour les rendre crédibles, aussi bien d’un point de vue visuel que scénaristique.

 

C’est donc un très bel ouvrage qui nous replonge en enfance, dans la magie de Noël, et dans l’imagination de ce grand auteur, qui avait des grands talents de conteur pour enfants. On aurait rêvé de cette enfance ! Vraiment une très belle lecture pour le mois de décembre, qu’on appréciera même adulte !

 

Judith se joint à moi pour pour souhaiter à tous et toutes de très belles fêtes !

Profitez bien, et j’espère que le Père-Noël aura déposé une montagne de livres au pied de votre sapin 😀

A bientôt,

Mélissa

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :