Chroniques d’un prisonnier – Loup Bureau

Toujours passionnée d’Histoire et de témoignages, j’ai décidé de faire confiance à une blogueuse en fin d’année 2019 pour ma liste de Noël. C’est ainsi que j’ai découvert Chroniques d’un prisonnier de Loup Bureau publié aux éditions des Équateurs en 2019.


Résumé de l’éditeur

Le 26 juillet 2017, Loup Bureau, journaliste, est arrêté par les autorités turques près de la frontière irakienne : il cherchait à se rendre à Raqqa pour un reportage. Au commissariat, les policiers trouvent sur son profil Facebook une photographie de lui en compagnie de combattant YPG syriens, prise alors qu’il tournait un reportage en 2013. Accusé de terrorisme, il encourt vingt-cinq ans de prison. Il sera finalement libéré le 17 septembre 2017, grâce à la pression du gouvernement français. Il reste cependant accusé de terrorisme et son procès est toujours en cours en Turquie.

Ses chroniques, écrites durant son incarcération et accompagnées de lettres et de documents, constituent un témoignage glaçant sur les dérives totalitaires et les atteintes à la liberté de la presse. Au-delà de la situation d’une absurdité kafkaïenne dans laquelle il se trouve plongé, au-delà de la perte d’espoir et du sentiment d’abandon qu’il décrit, Loup Bureau souligne l’emprise d’Erdogan dans un pays déchiré par la « guerre contre la terreur ».


C’est un témoignage qui m’a beaucoup plu surtout sur le plan politique. Bien que Loup Bureau n’insiste pas sur le régime en place en Turquie, les quelques bribes qu’il laisse échapper ainsi que le traitement qu’il subit lors de son arrestation en dit long. Pour être honnête je suis une vraie quiche en ce qui concerne la politique, alors les déboires de la Turquie ne me disaient absolument rien en démarrant ma lecture. Mais dès les premières pages on apprend que la Turquie n’est pas le pays stable qui tentait en vain de faire son entrée dans l’Union Européenne. On comprend très vite que le régime mis en place est un régime de répression et que la presse n’y a pas sa place, et c’est d’ailleurs ainsi que Loup Bureau, journaliste en subira les conséquences.

Quand suis-je passé du statut de journaliste à celui de  » terroriste prisonnier » ? Est-ce que j’étais condamné à finir en prison en choisissant cette profession ? Il y a presque de la naïveté dans cette histoire. Ce sentiment d’avoir simplement voulu faire mon métier comme je me le suis toujours imaginé, idéalisé. Voilà où tout cela m’a mené.

L’auteur nous décrit les faits dès son entrée sur le territoire turc et comme lui, à chaque étape de son arrestation on a grand espoir que toutes ces absurdités vont en rester là et qu’il ne passera que quelques heures en garde à vue pour le bon plaisir de ces policiers qui voient rarement des étrangers dans leur petit coin de pays. Ce qui m’a le plus interpellé dans ce début de chroniques c’est que les personnes responsables de l’arrestation de Loup Bureau ont très vite oublié qu’ils avaient affaire à un être humain qui comme eux avait une famille et des amis. On a comme l’impression que ça les amuse d’avoir arrêté un journaliste occidental, alors qu’il ne s’agit pas d’un jeu surtout lorsque les accusations sont aussi sérieuses.

Les chroniques démarrent lors de son incarcération dans la prison de haute sécurité de Sirnak. La barrière de la langue ne facilite pas ses conditions d’emprisonnement mais par « chance » il a une cellule pour lui tout seul ce qui lui évite certainement d’autres soucis internes. Mais la solitude, l’absurdité de ce que l’on reproche et surtout l’espoir de sortir qui s’amenuise de jour en jour sont les ennemis de Loup Bureau. C’est un témoignage dont j’ai apprécié la lecture qui nous rappelle que beaucoup d’efforts sont à faire dans certains pays notamment en ce qui concerne les Droits de l’Homme et la liberté de la presse.

C’est une courte lecture que je recommande !

Bonne lecture !!

Judith


loup bueauTitre : Chroniques d’un prisonnier

Auteur : Loup Bureau

Maison d’édition : Les Équateurs

Nombre de pages : 166 pages

Prix : 17 €

ISBN : 978-2-84990-654-5

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :