Le ciel de Darjeeling – Nicole Vosseler

Un peu de romance ce mois-ci dans mon programme de lecture ! Il est vrai que c’est un genre littéraire que je lis très peu mais c’est aussi en ça que les partenariats nous aident à enrichir notre culture littéraire !

Je vous présente donc Le ciel de Darjeeling de Nicole Vosseler et je remercie vivement les éditions L’Archipel pour cette superbe découverte.


 

Résumé de l’éditeur

Cornouailles, 1876. Après la mort de son père, Helena, 16 ans, se retrouve sans la moindre ressource.

Un inconnu lui fait alors une offre. Aussi riche que séduisant, Ian Neville l’épousera et assurera l’éducation de son jeune frère. Mais il y met une condition : qu’elle accepte de le suivre en Inde, où il gère une vaste plantation de thé au pied de l’Himalaya.

En se donnant à son mystérieux bienfaiteur, la jeune femme a conscience de prendre un risque. L’espoir de ne manquer de rien, le cadre de vie somptueux de Darjeeling et le charme de son époux ont cependant raison de ses réticences. Mais qui Ian est-il vraiment?

Un voyage initiatique et sensuel aux confins de l’Inde millénaire, dans la lignée des sagas de Tamara McKinley, Anna Jacobs et Sarah Lark.


 

Entrons dès à présent dans le vif du sujet : la romance ! C’est un genre auquel je ne suis pas habituée et que je redoute aussi d’une certaine manière. Mais ici, Nicole Vosseler nous offre une intrigue haute en couleurs. La romance qui est certes au cœur de l’intrigue laisse facilement place à plusieurs intrigues parallèles et s’efface subtilement pour laisser l’aventure commencer. Pour un roman qui se situe au 19ème, on reste assez proche de ce que l’on trouve habituellement : une jeune femme pauvre, un homme arrogant et riche et un passé douteux. Bien que la trame ne nous mène pas dans un roman bien neuf, ce sont tous les petits détails que sème l’auteure qui nous emportent vers un roman de qualité qui je dois dire est un réel coup de cœur !

Helena est un personnage jeune qui a un caractère fougueux et qui ne se gène pas pour le montrer. Tiraillée entre son éducation de jeune fille d’une famille un peu bohème (mais qui avait tout de même les moyens de vivre richement dans son enfance) et son désir de liberté, on comprend vite qu’on a affaire à un personnage complexe et très bien travaillé. On s’identifie très rapidement à la jeune femme et bien que le début de son histoire n’est pas très reluisant, on prendrait volontiers sa place en ce qui concerne le reste de l’intrigue !

Ian Neville, riche et froid, complète parfaitement le personnage d’Helena et il est pour ainsi dire le déclencheur de toute l’aventure ; c’est surement pour cela qu’on adore le détester au début du roman. Bien qu’il soit relativement louche, on sait bien qu’Helena serait à la rue sans lui.

C’est vraiment un duo qui fonctionne et ce que j’ai apprécié, c’est que ce n’était pas gagné au départ ! Les conflits sont bien présents et on passe par tout un tas d’émotions : la colère, la peine et surtout l’espoir. L’espoir d’un bel avenir pour cette petite famille qui, disons-le clairement, a été achetée par un homme au cœur de glace. On reste assez loin du schéma « je t’aime, moi non plus » et c’est ce qui rend ce roman d’autant plus sympathique à lire.

Au-delà de la romance que nous offre Nicole Vosseler, cette lecture est avant tout un superbe voyage avec comme point de départ les îles grecques ensoleillées. L’auteure a un don pour la description et en lisant les quelques pages concernant la Grèce je pouvais sentir le soleil sur mon visage (et par ce temps gris et pluvieux ça fait un bien fou). Elle nous emporte très facilement dans des contrées étrangères. Les falaises de Cornouailles nous donnent le vertige et tout le périple d’Helena à travers l’Inde nous donne qu’une envie : faire nos bagages au plus vite. On passe du soleil, à la grisaille puis arrivés en Inde c’est un tout autre paysage que l’on retrouve, des couleurs, des odeurs, d’autres langues… Nicole Vosseler nous dresse un très beau portrait de l’Asie. Elle nous propose également des passages historiques qui traitent de la colonisation de l’Inde par les Britanniques et les Français ainsi que des conflits inhérents à ce débarquement d’Européens. Et elle fait découvrir également l’Histoire de l’Inde, la mythologie indienne et les différentes religions présentes.

Il n’y a pas à dire, c’est un texte très complet qui nous emporte loin. La plume de l’auteure est fluide et malgré le nombre de descriptions on ne s’ennuie pas une seule fois. Au contraire on en veut toujours plus, plus de couleurs, plus de paysages et plus d’histoires !

En plus d’avoir un sacré talent pour nous faire voyager, Nicole Vosseler sait également nous tenir en haleine sur plus de 400 pages. Le passé de Ian Neville reste un mystère jusqu’à la dernière partie du roman et au fil de notre lecture on se voit échafauder tout un tas de théories quant à ses origines. Et on reconnait vite l’influence de Dumas et de son Comte de Monte-Cristo, ce qui est un réel plaisir !

C’est un coup de cœur que je recommande !

Bonne lecture à tous 🙂

Judith


darj covTitre : Le ciel de Darjeeling

Auteur : Nicole Vosseler

Maison d’édition : L’Archipel

Nombre de pages : 518 pages

Prix : 8,95 €

ISBN : 97823-773542-76

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :