Ces jours qui disparaissent – Timothé Le Boucher

Hello ! J’espère que vous allez bien ! Aujourd’hui je profite d’une relecture pour vous parler d’une BD qui avait été un coup de cœur absolu lorsque je l’ai découverte, à l’occasion de la sélection pour le Prix Cezam de la BD 2018 : Ces jours qui disparaissent de Timothé Le Boucher, parut en 2017 aux éditions Glénat. J’ai par la suite acheté ce roman graphique (enfin je l’ai offert à mon mari, la ruse pour pouvoir le relire XD ). J’ai donc eu envie de me replonger dedans cette semaine, ce qui confirma mon coup de cœur pour cette BD, et qui plus est, me donna l’occasion d’enfin vous en parler sur le blog. C’est parti pour cette chronique !

IMG_20200419_153315

 

Résumé de l’éditeur :

Une course poursuite contre le temps perdu…

Que feriez-vous si d’un coup vous vous aperceviez que vous ne vivez plus qu’un jour sur deux ? C’est ce qui arrive à Lubin Maréchal, un jeune homme d’une vingtaine d’années qui, sans qu’il n’en ait le moindre souvenir, se réveille chaque matin alors qu’un jour entier vient de s’écouler. Il découvre alors que pendant ces absences, une autre personnalité prend possession de son corps. Un autre lui-même avec un caractère bien différent du sien, menant une vie qui n’a rien à voir. Pour organiser cette cohabitation corporelle et temporelle, Lubin se met en tête de communiquer avec son « autre », par caméra interposée. Mais petit à petit, l’alter ego prend le dessus et possède le corps de Lubin de plus en plus longtemps, ce dernier s’évaporant progressivement dans le temps… Qui sait combien de jours il lui reste à vivre avant de disparaître totalement ?

 

Mon avis :

C’est bien difficile de faire une chronique d’un livre qu’on a adoré, car on a peur de ne pas réussir à transmettre tout ce qui nous a enchanté. De plus, il est parfois compliqué de mettre des mots sur une impression générale. Mais je vais essayer !

Ce roman graphique m’a littéralement happé lors de ma première lecture, et fait renouer avec ce genre que je boudais un peu. Le coup de crayon de Timothé Le Boucher est plutôt minimaliste, mais cette simplicité ne manque tout de même pas des détails suffisants à bien mettre en place le décor. Les choix fait pour la colorisation rendent le tout attrayant.

 

IMG_20200419_153241

 

Mais le réel point fort de cette BD, c’est surtout le scénario. On est dans une histoire mystérieuse, et on a envie de comprendre ce qu’il arrive au protagoniste principal, Lubin. De plus, on s’attache très rapidement à ce jeune homme, artiste désinvolte qui aime la vie. On partage son désarroi face à cette situation sur laquelle il n’a aucune prise, sur ses relations amicales et sentimentales qui se détériorent et surtout sur cette personnalité qui prend possession de son corps un jour sur deux et lui mène la vie dure. On a mal pour lui,  on aimerait comprendre ce qui lui arrive. Plusieurs twists viendront marquer l’histoire, nous prenant totalement par surprise. On fermera ce livre bouleversé par cette fin douce-amère qui nous fend le cœur.

 

IMG_20200419_153218

 

 

Cette BD est donc un véritable coup de cœur (je sais, je me répète), je vous conseille absolument de la lire : vous n’en ferez qu’une bouchée, ne pourrez pas vous arrêter avant la fin. Je suivrai de près cet auteur à l’avenir, car les deux ouvrages que j’ai pu lire de lui m’ont totalement conquise. Vous pouvez d’ailleurs retrouver ici ma chronique sur sa BD suivante, Le Patient.

Alors, vous allez vous plonger dans ce livre après avoir lu cette chronique ?

Vous qui l’avez déjà lu, partagez-vous mon coup de cœur ?

A très vite,

Mélissa

 


9782344013328-001-T

Titre : Ces jours qui disparaissent

Auteur : Timothé Le Boucher

Editeur : Glénat

Nombre de pages : 192 pages

Prix : 20,5€

Date de sortie : 2017

ISBN : 978-2344013328

Un commentaire sur “Ces jours qui disparaissent – Timothé Le Boucher

Ajouter un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :