Le Château de Hurle – Diana Wynne Jones

Les éditions Ynnis ont réédité cette année les aventures de Sophie et de Hurle. Que demander de plus pour combler cette année 2020 ? Cela faisait des années que je tentais de posséder Le Château de Hurle de Diana Wynne Jones. Mais hélas, les anciennes éditions sont vendues à prix d’or… Je remercie vivement les éditions Ynnis pour cette initiative qui m’a permis de me plonger dans l’univers de Hurle.

________________________________________________________________________

Résumé de l’éditeur

Au cœur de la contrée magique d’Ingarie, dans le charmant village de Marché-aux-Copeaux, Sophie s’ennuie. Seule dans sa chapellerie, elle a accepté son destin d’aînée de la famille, et de vivre dans l’ombre de ses sœurs, résignée ainsi à un avenir routinier. Après tout, tel est l’usage…

Lorsqu’un beau jour, la jeune fille a le malheur d’offusquer la sorcière des Steppes, celle-ci lui vole 60 ans de sa vie, la laissant vieille et démunie. Cherchant désespérément un moyen de briser le sortilège, la jeune chapelière sera amenée à pactiser avec le démon du feu, Calcifer. Vivant dès lors dans un étrange château ambulant dont les secrets restent entier, Sophie entame une extraordinaire aventure à la recherche de sa jeunesse volée, prête à reprendre en main son destin. Un périple jalonné de dangers et de rencontres hautes en couleur…

________________________________________________________________________

Je suis extrêmement ravie de vous parler de ce roman. Je l’ai littéralement dévoré en moins d’une semaine bien que j’ai essayé de retarder la fin de ma lecture au maximum. Nous allons commencer par papoter Miyazaki. Depuis ma tendre enfance je suis fascinée par ce réalisateur et ses films d’animation. J’ai découvert ce monsieur lors de la sortie au cinéma du Voyage de Chihiro que j’ai immédiatement adoré. Et comme vous le savez, quand on aime, on ne compte pas ! Peu après ce visionnage, j’ai entreprit de me plonger dans les autres films de Miyazaki. Ce fut un coup de foudre complet et lorsque Le Château ambulant est sorti au cinéma en 2004 j’ai bien évidemment accouru. Et j’ai bien fait, ce fut un énorme coup de cœur.

Grâce à la communauté #bookstagram, j’ai découvert il y a quelques années l’origine de ce film d’animation qui n’est autre que Le Château de Hurle. Cette immersion dans le roman m’a permis de retrouver tout ce que j’aime chez Miyazaki et bien plus encore !

Le Château de Hurle est un roman de littérature de jeunesse. Cependant, en tant qu’adulte on se laisse très vite emporter dans cet univers fantastique. Bien que l’on parle du château de Hurle dans le titre, c’est le personnage de Sophie qui prend une place centrale dans cette intrigue. Tourmentée par son statut d’aînée et transformée en vieille femme, elle n’a plus d’avenir et elle se lance à la recherche de celui qui pourrait l’aider. La transformation physique de Sophie s’accompagne d’une transformation psychologique. En effet, avec 60 ans de plus, le poids de son statut d’aînée disparaît miraculeusement. Puisqu’il ne lui reste plus beaucoup de temps devant elle, pourquoi s’embarrasser des convenances ? C’est une Sophie toute neuve et pleine de d’assurance et de fougue que nous suivons au fil des pages. C’est un personnage vivifiant, à chacune de ses apparitions c’est une vraie bouffée d’air frais pour le lecteur qui essaye (tout comme Sophie) de comprendre les différents rouages de l’intrigue et notamment le lien entre Hurle et la sorcière des Steppes.

Contrairement à Sophie, Hurle n’est pas vraiment un être guidé par la compassion. Loin d’être insensible, il préfère tout de même courir après les cœurs solitaires sans se soucier des conséquences. C’est un personnage qui peu paraître désinvolte et égoïste mais au cours de notre lecture on découvre qu’il tient aux autres et surtout à sa famille.

Les événements s’enchaînent à un rythme soutenu, et on ne se lasse pas de cette farandole de nouveaux personnages que l’on apprend à connaître au fur-et-à-mesure que l’on avance dans notre lecture. Chaque personnage a un rôle bien précis à jouer dans l’intrigue, à tel point que l’on ne peut pas parler de personnages secondaires. Ils sont tous importants et l’on s’attache à chacun d’entre-eux très rapidement.

L’intrigue part dans tous les sens, un peu comme une sorte de « joyeux bordel ». Le fil conducteur c’est Sophie, qui a les pieds sur terre, c’est notre point d’ancrage dans l’intrigue. Et c’est Hurle et son château ambulant qui nous font dériver grâce à la porte principale qui s’ouvre sur différents univers.

Ce fut une lecture plus qu’agréable, on passe d’un chapitre à un autre sans s’en rendre compte. C’est un roman complet qui nous fait à la fois voyager et rêver, et retrouver toutes ces sensations que nous avions lorsque nous lisions étant plus jeune.

J’ai hâte de lire la suite de cette trilogie, le second tome sort très bientôt c’est une aubaine !

Bonne lecture,

Judith

________________________________________________________________________

Titre : Le Château de Hurle

Auteur : Diana Wynne Jones

Maison d’édition : Ynnis éditions

Nombre de pages : 428 pages

Prix : 14,95 €

ISBN : 978-2376-97129-0

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :