Eldélaran : La clé (tome 1) – Mélodie Or

Cette semaine je me suis lancée dans du Young Adult, cela faisait longtemps que je ne m’étais pas plongée dans un roman du genre et il faut dire que cela fait du bien. Je vous parle donc aujourd’hui du premier roman de Mélodie Or, Eldélaran : La clé publié aux éditions l’Alsacienne Indépendante. Un grand merci à Elodie pour cet envoi que j’ai beaucoup apprécié. J »ai d’ailleurs vu sur la page de l’auteure que le tome 2 est en cours de création, vivement la suite !

________________________________________________________________________

Résumé de l’éditeur

Depuis son harcèlement scolaire et sa tentative d’enlèvement, Laurys Murakami n’est plus que l’ombre d’elle-même. Pour ne rien arranger, une voix étrange résonne dans sa tête à la moindre émotion forte. Devient-elle folle ?

Sa rencontre avec Razül, le nouvel élève de sa classe, pourrait guérir certaines plaies… ou en rouvrir d’autres !

Cette lueur dorée qui s’éveille parfois dans ses iris, elle ne l’a pas rêvée. Pourquoi ne parvient-elle pas à le toucher sans souffrir le martyre ?

Afin de le découvrir, Laurys devra surmonter ses peurs, plonger dans son passé et accepter son héritage sans perdre de temps ; une ancienne créature s’apprête à assouvir sa vengeance et la jeune fille et le seul obstacle sur sa route.

Leurs destins sont liés, elle ignore encore à quel point.

________________________________________________________________________

Je ne savais pas vraiment à quoi m’attendre après avoir lu ce résumé et comme je n’avais pas lu de Young Adult depuis un moment j’avais un peu peur de tomber dans un roman qui laisse place aux amourettes d’adolescents. Et bien, pas du tout ! Les histoires d’amour sont bien présentes (ça ne serait pas du Young Adult sinon) mais elles ne prennent pas toute la place dans notre intrigue. C’est juste assez présent pour que l’on puisse les apprécier, c’est un bon dosage qui permet au lecteur réticent d’apprécier à sa juste valeur l’univers que nous présente Mélodie Or.

Dès les premières pages, l’univers est fixé. Calèche ailée, iris mordorés, danger imminent pour une petite fille de sang royal, les toutes premières lignes nous emportent très facilement dans cet univers fantastique haut en couleur. Le début de notre lecture ne nous laisse pas le temps de nous reposer sur nos lauriers, c’est rythmé, vivifiant et on a envie d’en savoir plus. Je ne suis pas une lectrice qui apprécie énormément les univers qui mettent en scène des créatures mythiques comme les dragons, cela dit ce roman m’a donné envie d’en savoir plus. Et la manière dont l’auteure aborde la forme et le folklore de ces créatures est originale, assez pour nous plonger dans ces histoires corps et âme.

La partie fantastique est développée lentement au fil de notre lecture, au rythme de Laurys Murakami, le lecteur découvre un monde parallèle, une histoire différente et bien sûr des créatures étranges. On prend notre temps en compagnie de ce personnage principal dont la vraisemblance est remarquable. Une adolescente tourmentée par un précédent harcèlement scolaire, réduite à raser les murs et à se plonger dans le sport. Laurys est un personnage très bien travaillé sur le plan de la psychologie. On est loin du cliché de l’adolescente mal dans sa peau qui se révèle tel un phénix en même pas trois jours. Mélodie Or nous offre un personnage vrai, auquel on s’identifie aisément et avec lequel on suit l’évolution pas à pas.

Son univers, le Japon, nous permet de voyager quelque peu (et en ces temps troublés ce n’est pas du luxe) et son statut d’étrangère est d’autant plus accentué vu qu’elle n’appartient ni à la culture nippone ni à celle de la Terre. On retrouve toute une thématique autour de l’identité et de la quête des origines. Un sujet d’autant plus important que ce genre de livre est généralement lu par un jeune public. Mélodie Or aborde des thèmes très actuels qui touchent les lecteurs de près tels que l’adoption, la vie de famille, le harcèlement scolaire ou encore la sexualité tout en y ajoutant une touche de magie et d’intrigues en tout genre.

Une fois les origines de Laurys révélées, l’intrigue nous entraîne dans un rythme de lecture échevelé et on ne lâche pas notre livre avant la toute fin. Sa rencontre avec Razül pimente notre lecture et introduit un nouveau personnage solitaire et tourmenté. C’est un duo qui fonctionne bien et à celui-ci viennent se greffer d’autres personnages que l’on apprend à apprécier très rapidement.

Eldélaran est un premier tome de qualité qui nous laisse sur une fin ouverte qui présage un second tome tout aussi animé. La suite sortira en 2021 et j’ai hâte de reprendre ma lecture là où je l’ai laissée !

Bonne lecture,

Judith

________________________________________________________________________

Titre : Eldélaran : La clé (tome 1)

Auteure : Mélodie Or

Maison d’édition : l’Alsacienne Indépendante

Nombre de pages : 386 pages

Prix : 17 €

ISBN : 978-2-9570844-6-3

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

<span>%d</span> blogueurs aiment cette page :