Idéalis (tome 1) – Christopher Paolini

Cette année grâce aux éditions Bayard et à une Masse Critique Babelio, j’ai pu découvrir un auteur que l’on ne présente plus : Christopher Paolini. Comme vous le savez, je ne suis pas une très grande fan des dragons, je n’ai pas donc pas encore osé sauter le pas quant à la lecture de la saga Eragon. Après avoir terminé Idéalis, je me suis rendue compte que je manquais certainement une très belle saga, dragons ou non. Je remercie vivement les éditions Bayard, Babelio ainsi que Christopher Paolini d’avoir contribué à élargir mes horizons livresques 2021 !

_________________________________________________________________________________________________________

Résumé de l’éditeur

Lors d’une mission de routine sur une planète inconnue, Kira découvre un organisme vivant d’origine extraterrestre. Fascinée, elle s’approche de l’étrange poussière noire. La substance s’étend sur tout son corps et commence à prendre le contrôle. Kira, en pleine transformation, va explorer les dernières limites de sa condition d’être humain.

Mais quelle est l’origine de cette entité ? Quelles sont ses intentions ?

La scientifique n’a pas le temps de répondre à ces questions : la guerre contre les aliens est déclarée, et Kira pourrait bien être le plus grand et le dernier espoir de l’humanité.

_________________________________________________________________________________________________________

On retrouve tout ce que l’on attend d’un roman de science-fiction et bien plus encore ! La Terre est bien lointaine et l’humain est parti à la conquête de l’espace et même de l’univers tout entier. Courses aux technologies et à la colonisation de nouvelles planètes, le lecteur n’est pas en reste.

Christopher Paolini nous dépeint un univers des plus riche et intéressant. Lorsque l’on pense à l’avenir de l’humanité c’est à peu près à cela que l’on rêve. Le monde de Paolini est d’une vraisemblance étonnante. Il n’y a pas de fioritures, c’est un tableau brut que nous offre cet auteur d’un futur peut-être pas si lointain que cela.

Si l’on vous parle de conquête spatiale, quelle est la première chose qui vous vient à l’esprit ?

Pour ma part, je pense immédiatement aux autres formes de vie. Et je n’ai pas été déçue sur ce sujet lors de ma lecture. Entre vestiges de civilisations lointaines et créatures réelles, Christopher Paolini sème le doute dans la première partie de son roman. Et c’est justement cette incertitude qui nous donne envie d’avancer au plus vite dans notre lecture.

Outre un univers extrêmement bien détaillé et enrichi à l’aide de nombreuses recherches scientifiques, les protagonistes que nous suivons de page en page sont d’autant plus vraisemblables. Le personnage de Kira Navarez est intéressant à suivre. On la voit évoluer petit à petit, passer d’une simple biologiste en mission qui compte mettre fin à cette vie d’exploration, à une femme tourmentée par la mort qui devra se montrer forte pour sauver l’humanité. C’est la figure de proue de ce premier tome à laquelle le lecteur se raccroche avec plaisir. A travers ce personnage, on se laisse bercer dans cet univers presque magique aux yeux d’un néophyte. On découvre ce que c’est d’être humain à une époque où les maladies sont éradiquées et que les membres arrachés sont facilement remplacés.

Kira Navarez est le personnage idéal pour nous guider sereinement à travers notre lecture stellaire.

Ce que j’ai le plus apprécié dans cette lecture c’est le voyage que nous offre Christopher Paolini. Lorsque j’écris ces lignes, je ressens encore les sensations par lesquelles je suis passée lors de ma lecture. C’est pour dire à quel point l’auteur est doué pour nous transporter dans son univers. Le simple lecteur terrien se révèle en tant qu’aventurier spatial. Exit la Terre, nous commençons notre périple sur Adrastée, puis, de vaisseaux en capsules de secours, nous voilà dans un système non exploré.

C’est avec une facilité étonnante que nous voguons au fil des aventures de Kira. J’ai été très surprise par la fluidité de ma lecture. J’apprécie énormément la SF mais j’ai souvent du mal à comprendre certains points, notamment tout ce qui touche aux nouvelles technologies. Ici, l’auteur nous prend par la main et nous explique les fondements de son univers sans pour autant que cela nous agace ou nous sorte de notre cycle de lecture.

Idéalis de Christopher Paolini est un roman que je recommande absolument. Il fait partie de mes coups de cœur de l’année 2020 !

C’est avec une impatience non feinte que j’attends de pouvoir me plonger dans la suite de ce roman qui m’a permis de terminer l’année la tête dans les étoiles.

Bonne lecture à tous !

Judith

_________________________________________________________________________________________________________

Titre : Idéalis : A la lueur d’une étoile inconnue (tome 1)

Auteur : Christopher Paolini

Maison d’édition : Bayard

Nombre de pages : 843 pages

Prix : 19,90 €

ISBN : 979-1036-3-2506-9

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :