La Géante, Laurence Vilaine

Roman contemporain, paru aux éditions Zulma.


Vous aimez la montagne, les histoires d’amour et les romans initiatiques ? alors vous tomberez sous le charme de ce roman contemporain. Laurence Vilaine nous entraine en effet parallèlement dans une ascension vertigineuse de sentiments et d’amour, aussi bien que dans l’ascension vertigineuse d’une montagne, de sa beauté mais aussi de ses chemins escarpés.

Cette montagne il s’agit de la Géante, au pied de laquelle vivent Noële et son frère Rimbaud. Noële passe ses journées à parcourir les flancs de la Géante afin d’y cueillir des plantes avec lesquelles elle compose tisanes et onguents ; tandis que Rimbaud arpente lui aussi la montagne pour chanter avec les oiseaux, en dehors il ne parle pas. Ces deux-là vivent une existence quasi monastique et pourtant la vie de Noële va être bouleversée.

Au pied de la Géante, c’est l’exil que s’est choisi Maxim, un journaliste malade pour lequel Noële va devenir lectrice et messagère. C’est ainsi que Noële découvre dans la correspondance qu’entretiennent Maxim et Carmen, l’amour, l’absence et surtout le poids des mots.

Carmen c’est celle qui grimpe. A la recherche de Maxim, c’est sur la Géante que le processus de deuil commence. Sans jamais lui dire qui elle est, Noële va la suivre dans son ascension et se mêlent alors les trois histoires : celle de l’ascension, celle de la correspondance et l’histoire personnelle de Noële.

La Géante est une histoire puissante, très bien servie par la jolie plume de l’auteure, qui fait preuve de beaucoup de poésie mais aussi d’une dextérité hors paire pour mêler les histoires.
J’ai beaucoup aimé les lettres de la correspondance, disséminées au fil du roman.

« Jamais la Géante n’a connu de cri de la sorte, jamais dans ses gorges, dans ses bois, dans ses grottes, parmi ses bêtes, jamais de ses milliards d’années d’existence ou bien ce cri peut-être venait-il de là, de ces milliards d’années-là jusqu’à cet instant, qui fait trembler les entrailles de la terre, se dresser les montagnes et rugir les océans – le cri des hommes contre la mort. »

Et vous, vous êtes prêt.e.s pour l’ascension ?

Emilie

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :