Les femmes qui craignaient les hommes – Jessica Moor

Grâce à la dernière Masse Critique privilégiée de Babelio j’ai pu me plonger dans un thriller de qualité ce mois-ci. Il s’agit du premier roman de Jessica Moor, Les femmes qui craignaient les hommes publié aux éditions Belfond.

Résumé de l’éditeur

La banlieue de Manchester abrite une maison pas comme les autres : une résidence sécurisée réservée aux femmes. Ici, elles sont nombreuses à vivre loin de ceux qui ont fait de leur quotidien un cauchemar. Alors, quand le corps de Katie, leur conseillère et amie dévouée, est retrouvé dans la rivière et que l’inspecteur Whitworth entreprend de les interroger, leur réflexe est de se cacher, de se taire.

Pourtant, elles vont devoir parler. Si elles ne le font pas, les police classera l’affaire en suicide. Comment ces femmes terrorisées pourront-elles jamais se confier à un homme ? Et comment livrer ce qu’elles savent sans risquer de faire tomber l’une d’entre elles ? Car chacune détient une pièce de ce puzzle macabre, et révéler la clé du secret pourrait mettre à l’épreuve leur solidarité, ce dernier lien qui les protège dans une société qui semble les avoir oubliées…

A mi-chemin entre le pamphlet qui dénonce les violences faites aux femmes et le roman noir, ce roman ne va pas vous laisser de marbre.

A travers le passé des femmes du refuge de Widringham, Jessica Moor sensibilise habilement le lecteur à ce qu’il peut voir ou lire tous les jours. Nous sommes loin d’une littérature voyeuriste qui met en scène de la violence pour satisfaire les envies de certains. L’auteure nous immerge dans un monde où les femmes craignent les hommes et dans lequel chaque sortie en dehors du refuge devient un risque pour leur sécurité.

C’est un thème très actuel dont elle parle avec une facilité déconcertante. Grâce à la construction de son personnage principal, Katie, l’auteure montre aux lecteurs que cette violence peut être également psychologique. Les chapitres qui concernent le passé de Katie sont d’une extrême précision. La vraisemblance de sa descente aux enfers est telle que ce sont là les chapitres les plus difficiles à lire.

Menaces de viols envers les féministes, agressions et violences en tout genre, Jessica Moor ne nous épargne rien. C’est un roman innovant qui nous éloigne des carcans habituels. L’auteure parle pour les victimes de violences conjugales mais elle donne également voix aux bourreaux et à ceux qui pensent être des hommes sains mais dont le comportement se rapproche dangereusement de ceux que l’on craint.

La partie thriller est bien menée, je me suis doutée de l’identité du meurtrier assez rapidement mais cela n’a pas entaché mon plaisir de lecture. Au contraire, on attend avec impatience le dénouement de l’intrigue.

C’est un roman que je recommande et je vais suivre de près les autres écrits de Jessica Moor.

Bonne lecture !

Judith

Les femmes qui craignaient les hommes de Jessica Moor – Editions Belfond

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :