Le Palais des Mille Vents – Kate McAlistair

Grâce aux éditions l’Archipel, j’ai pu me plonger ce mois-ci dans mon premier roman de Kate McAlistair, Le Palais des Mille Vents. Une question demeure…Pourquoi ai-je attendu si longtemps avant de goûter à la plume de Kate McAlistair ?

Résumé de l’éditeur

Lahore, 1838. Adolescent, Morgan vit sous le joug de son père, un mercenaire aussi cruel qu’ivrogne. Il tombe amoureux de Chali, une jeune princesse mongole, mais celle-ci doit épouser le petit-fils de l’empereur du Pendjab. Morgan s’efforce de l’oublier en prenant sous son aile Maura, une fillette venue rejoindre son père, le colonel Fleming, redoutable chef de la police de l’empereur.

Un jour, c’est le drame : alors que Morgan tente de s’opposer à son père ivre, ce dernier tombe du balcon et se tue. Fleming l’accuse de meurtre. Le jeune garçon parvient à lui échapper et s’enfuit dans l’Himalaya.

Dix ans ont passé. Maura est mariée à un botaniste britannique qui œuvre dans le renseignement. Au cours d’une réception au Palais des mille vents, en Russie, elle reconnait Morgan. A nouveau sous son charme, elle manœuvre pour qu’il devienne le guide de l’expédition de son mari. Attiré par Maura, Morgan refuse tout d’abord. Mais lorsqu’il comprend que cette expédition est en réalité une mission de sauvetage de la princesse Chali, à présent veuve et pourchassée par des tueurs, il n’a plus qu’un désir : venir en aide à celle qu’il n’a jamais pu oublier…

Les grands espaces, l’évasion et l’aventure….Dès les premières pages Kate McAlistair nous entraîne dans un univers coloré aux côtés du jeune Morgan Preston à Lahore. Tiraillé entre ses origines indiennes et son désir de plaire à un père violent, il s’échappe chaque matin du domaine familiale pour rejoindre Chali. Il va rapidement tomber sous le charme de cette jeune princesse auprès de qui il va apprendre à aimer et savourer chaque levé de soleil. Ces rencontres prennent rapidement fin et d’autres événements fâcheux vont pousser Morgan à fuir Lahore et son pays natal pour la Russie.

La plume de l’auteure est un vrai régale à parcourir. Les descriptions réalistes nous emportent au cœur de l’Asie avec une fluidité déconcertante. Pour les amoureux de la nature, des grands voyages et des belles découvertes, ce roman vous plaira certainement. Les personnages sont bien construits, et l’on prend un réel plaisir à suivre leurs aventures tout au long du roman. Voyages, rebondissements en tout genre, je me suis fait happer par cette histoire et par cet univers que je n’avais pas du tout envie de quitter. C’est d’ailleurs ce sentiment qui me donne envie de poursuivre la nouvelle saga de Kate McAlistair…

Mais en attendant la suite de l’Héritage des steppes, je vais pouvoir me lancer dans la trilogie du Lotus Rose qui me fait de l’œil depuis un certain temps maintenant.

Je remercie Kate McAlistair pour son joli petit mot et les éditions Archipel qui ne cessent de me faire voyager depuis déjà 2 ans !

Bonne lecture à tous !

Judith

Un commentaire sur “Le Palais des Mille Vents – Kate McAlistair

Ajouter un commentaire

Répondre à Light And Smell Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :