Un ange nommé Nelly – Kitty Neale

Ce mois-ci je me suis attaquée au second roman de Kitty Neale, Un ange nommé Nelly publié aux éditions de l’Archipel le 15 septembre. Après avoir beaucoup apprécié Le courage d’une sœur, j’avais hâte d’en découvrir un peu plus sur cette autrice.

Résumé de l’éditeur

1953. Lorsque Elsie et Bert sont contraints d’emménager avec leurs enfants Arthur et Ann dans le modeste quartier londonien de Battersea, tous regrettent déjà leur confortable demeure de Wimbledon.

Par chance, Elsie se lie d’amitié avec sa voisine, Ruth. Mais celle-ci semble taire un lourd secret… Elsie comprend alors que les relations entre Ruth et son mari sont tendues ; que leur fille Nelly, 11 ans, est la souffre-douleur de son père et la risée des enfants de son âge…

𝓝

C’est encore une réussite pour ce roman de Kitty Neale que j’ai lu d’une traite il y a quelques jours. L’attachement de l’autrice au quartier de Battersea rend l’intrigue d’autant plus réaliste. Les descriptions, les bruits des enfants qui jouent, les odeurs des repas en préparation tout y est pour nous emporter vers le passé. Comme dans son premier roman, ce que nous décrit Kitty Neale n’est pas toujours plaisant et on se demande très souvent si ses personnes vont s’en sortir à la fin de l’histoire. Elle nous conte la vie telle qu’elle est, sans fioriture et surtout sans pathos. Les traits des personnages ne sont pas exagérés, l’autrice n’a pas besoin de tout cela pour nous faire vivre son histoire.

Ici, l’intrigue est racontée du point de vue des personnages féminins. Que ce soit la femme dans la fleur de l’âge, la mère, l’épouse ou la jeune fille, l’autrice nous offre un panel de personnages très bien travaillés et dont on ne se lasse pas au fil de notre lecture. Le roman traite du mariage, de l’infidélité, des violences conjugales, des violences sexuelles… Des thèmes malheureusement bien présents dans notre société actuelle. C’est avec une certaine douceur qu’elle nous conte l’histoire de toutes ces femmes dont l’avenir est incertain et parfois même tragique.

La plume de l’autrice est très fluide et nous emporte aisément de page en page. C’est une lecture parfaite pour les jours de pluie qui ne vont pas tarder à s’intensifier.

Bonne lecture à tous,

Judith

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :