Les indécis – Alex Daunel

Bonjour bonjour ! Aujourd’hui je vous présente le roman Les Indécis d’Alex Daunel, parut initialement aux éditions de L’Archipel, et désormais disponible en format poche chez Archipoche (bien pratique si comme moi vous lisez beaucoup dans les transports en commun !). Un nouveau roman issu de la collection feel-good « Instants suspendus », qui une fois de plus tient toutes ses promesses de bulle de douceur.

Résumé de l’éditeur :

UNE DECLARATION D’AMOUR AUX LIVRES QUI NOUS ONT FAIT GRANDIR ET REVER

Mort dans un accident de voiture, Max, 33 ans, se retrouve à l’Inspiratoire : un lieu où les défunts inspirent des auteurs qui les transformeront en personnages de roman. Encore faut-il choisir un genre littéraire.

Policier ? Fantastique ? Max est indécis. Heureusement, Mme Schmidt, sa défunte professeure de français de 3e, l’accompagnera dans son voyage introspectif au cœur de sa vie passée et du rôle que les livres y ont joué.

Alors que l’éternité est devant lui, le temps est compté : il n’a que vingt-quatre heures pour prendre la plus importante décision… de sa seconde vie !

Mon avis :

Ce roman retrace de façon originale le parcours du deuil, du point de vue du mort lui-même. Comment accepter le fait que l’on soit mort.e ? ce parcours peut bien évidement s’étendre à l’acceptation de la mort en général et le cheminement qui en découle.

Dans ce roman, pas de paradis, pas de purgatoire, mais un bureau pour choisir le genre littéraire dans lequel l’on souhaite être réincarné.e. Et si on ne sait pas choisir, un guide est là pour nous aider dans notre cheminement. 24h pour se décider, au risque de se voir assigné.e un genre délaissé en cas de non-choix.

Avec Mme Schmidt, son ancienne professeure de français (pour qui il avait un crush), Max retrace sa vie depuis le premier livre dont il se souvient jusqu’au dernier. Même si ce n’était pas un gros lecteur, il se rend compte au fur et à mesure de son voyage dans les genres, que la littérature a tout de même marqué sa vie, ses amours, parfois bien plus qu’il ne l’aurait pensé.

On se prend aussi au jeu du choix, notamment quand Mme Schmidt et Max discutent ouvertement des choix possibles, des différents types de profils, avec Odile (une autre indécise) et son guide Théo. Ferions-nous le choix du genre littéraire que nous avons le plus apprécié ? ou choisirions-nous un genre qui nous permettrait de vivre une vie rêvée ? une vie aventureuse, emplie de magie, ou bien encore de romance et d’érotisme ?

Un synopsis original, qui permet de voir les genres littéraires sous un nouvel angle. Une lecture qui, même si elle semble légère aux premiers abords, nous pousse à nous questionner sur nos peurs qui entravent et nos choix de vie.

A très vite pour une nouvelle chronique,

Mélissa

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :