La mort en habit noir – Ngaio Marsh

Je me lance ce mois-ci dans le 7ème tome des enquêtes de Roderick Alleyn, publié aux éditions de L’Archipel au mois de janvier. Quoi de mieux comme lecture d’hiver qu’un cosy mystery bien rodé ?

❅❅❅

Résumé de l’éditeur

La saison s’ouvre enfin ! Le tout-Londres est en ébullition. Lunchs, thés dansants, cocktails, bals, froufrous de robes blanches, champagnes…L’atmosphère est à la fête.

Mais c’est aussi l’époque qu’a choisie un corbeau pour faire chanter les familles huppées. L’inspecteur Roderick Alleyn, de Scotland Yard, que ces mondanités irritent au plus haut point, est donc contraint dans la danse. Il peut, heureusement, pour démasquer le maître-chanteur, compter sur lord « Doudou » Gospell, un mondain aussi affable qu’au courant de tous les derniers potins.

Est-ce la raison pour laquelle Gospell est retrouvé mort dans un taxi au sortir d’une soirée ? Dès lors, le célèbre inspecteur doit changer de cadence pour que la bonne société continue de s’amuser, comme si de rien n’était…

❅❅❅

On pourrait penser que la saga de Ngaio Marsh commencerait à s’essouffler au bout d’un certain temps, mais c’est sans compter ce 7ème tome. En effet, ce roman nous offre vraiment tous les codes que l’on aime dans les cosy mysteries. On se retrouve au cœur de la bonne société londonienne, des bals et des dîners à n’en plus finir. Je me suis très vite attachée au personnage de Doudou Gospell au détriment de l’inspecteur Alleyn avec qui j’ai encore un peu de mal il faut l’avouer. Doudou saura être notre guide lors de cette nouvelle saison mondaine, et quel bon guide ! Il connaît toute la société et sait se faire apprécier par une grande partie de ses pairs. C’est un être gai et plein de malice qui sait être discret et prêter son attention aux problèmes des autres.

Malheureusement, Doudou est retrouvé assassiné et c’est à ce moment-là que l’intrigue démarre réellement. Dans la première moitié du roman nous avons eu l’occasion d’apprendre à connaitre tous les protagonistes assez bien et cela permet au lecteur de se faire son propre avis concernant le dénouement de l’intrigue. Après chaque interrogatoire de l’inspecteur Alleyn, je croyais connaitre l’assassin, mais c’est sans compter la plume de l’autrice qui nous met sur tout un tas de mauvaises pistes. J’ai été ravie de me tromper en fin de compte, mon intuition d’inspectrice en herbe n’était pas la bonne ce coup-ci.

Ce n’est que partie remise pour la prochaine enquête d’Alleyn et, peut-être que Nigel qui n’a pas été présent dans ce tome sera de la partie !

Je pense que La mort en habit noir est pour le moment mon roman préféré de la série Roderick Alleyn. On remarque un changement en termes d’écriture et d’intrigue qui à mon sens marque le début d’une nouvelle époque.

Je remercie bien évidemment les éditions de l’Archipel de m’avoir fait découvrir ce petit cosy mystery 🧡

Bonne lecture à tous,

Judith

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :