Le Mois d’Or, Bien vivre le premier mois après l’accouchement – Céline Chadelat & Marie Mahé-Poulin

Hello ! On se retrouve aujourd’hui avec un livre un peu différent d’à l’accoutumée, puisqu’il parle de maternité. Étant enceinte à ce moment-là, je ne pouvais pas passer à côté quand j’ai vu qu’il était disponible via notre partenariat avec les éditions l’Archipel (qui font partie du même groupe que Presses du Chatelet). C’était d’autant plus intéressant de lire ce livre et de le chroniquer tout en le testant au même moment dans la vie. Au mois de mai c’est donc la 2e édition du livre Le Mois d’Or, Bien vivre le premier mois après l’accouchement, de Céline Chadelat et Marie Mahé-Poulin qui a paru. J’avais lu la première édition pendant ma grossesse, j’ai pu lire cette nouvelle édition juste après être rentrée de la maternité, tout en pouvant apprécier les ajouts fait à cette édition augmentée.

Résumé de l’éditeur

Le mois qui suit l’accouchement est l’un des plus beaux moments de la vie d’une femme.

Ces semaines sont pourtant éprouvantes pour la mère comme pour le nouveau-né : manque de sommeil, fatigue, douleurs, baby blues… Les jeunes mères se retrouvent souvent seules, les émotions à fleur de peau, pour affronter une phase de bouleversements.

Cette période représente un enjeu majeur pour la santé future de la mère. Dans de nombreuses cultures, elle fait ainsi l’objet de soins adaptés (conseils en nutrition, bandage du bassin, massages…).

Ce guide est une invitation à vivre pleinement ces premières semaines. Il indique comment se préserver des difficultés en mettant en place des pratiques (yoga, méditation, shiatsu, soins du périnée, EFT…) et une organisation adaptée avec l’aide des proches.

Outre des ajouts relatifs au rôle essentiel du partenaire pendant cette période ou à la santé du nourrisson (prématurités, hospitalisation), cette nouvelle édition, revue et augmentée, aborde notamment le sujet de la sexualité après la naissance.

Un ouvrage essentiel pour favoriser la rencontre de la mère et de l’enfant !

Mon avis

Les autrices ont voulu écrire ce livre pour aider les jeunes mères à bien vivre les premières semaines de leur nouvelle vie de maman. En effet c’est une période dont on parle peu habituellement (même si cela commence tout doucement à changer, car de plus en plus de femmes prennent la parole sur le post-partum).

Au travers de ce livre, on comprend l’importance de prendre soin de soi, d’oser s’écouter, d’oser se reposer et de ressourcer, et d’être aidée pour éviter le baby blues. Grâce aux informations données, on peut mieux se préparer et s’informer, ce qui est le meilleur moyen de ne pas trop tomber de haut car on s’est à quoi s’attendre. Les autrices essayent donc de nous préparer aux difficultés à venir. Il faut modérer ses attentes, car même en vivant bien sa maternité, il y a forcément des moments difficiles. Cet état d’esprit est aussi important pour l’allaitement : savoir que ça peut être difficile permet d’être prête mentalement et de réussir à s’accrocher en sachant que l’on peut surmonter ses difficultés initiales, qu’elles sont fréquentes, mais qu’elles passeront. Le mental joue beaucoup.

La 1ere partie s’attache donc justement à la préparation pendant la grossesse. Ensuite il y a une partie sur comment bien vivre la naissance, avec une insistance sur la nécessité de s’informer sur la physiologie, sur ce qui peut se passer, rédiger un projet de naissance, mais aussi s’attendre à ce que ça ne se passe pas forcément comme prévu. Effectivement, c’est la philosophie que j’ai utilisée, et ça m’a bien servie d’être informée, pour savoir en amont le déroulement des choses possibles dans ma situation. Pour la petite histoire, j’ai rompu la poche des eaux mais ensuite je n’avais plus de contractions. J’ai donc du être déclenchée (adieu l’accouchement pas trop médicalisé), et suis passée à deux doigts de la césarienne, ça a duré 3 jours cette histoire. Je l’aurais moins bien vécu si je n’avais pas su en amont comment se passait un déclenchement. Être préparée à tout c’est déjà un peu accepter.

La partie suivante s’attarde sur la rencontre avec bébé. Comment l’appréhender au mieux et ne pas trop l’idéaliser (ne pas croire qu’on tombe toujours follement amoureuse de son bébé dès le 1er regard, car si ce n’est pas le cas on va culpabiliser puissance 1000), comment vivre la chute hormonale, comment prendre soin de soi dans les premiers jours qui suivent la naissance. Puis l’on voit ensuite toute une partie sur le corps après la grossesse, tous les petits maux auxquels il faut s’attendre et comment l’on peut prendre soin de son corps en post-partum (attention au périnée, bandage du bassin, yoga, etc…). C’est d’ailleurs grâce à ce livre que j’ai acheté une ceinture Physiomat en sortant de la maternité. J’avais hésité à l’acheter en amont, et suite à la naissance j’avais une grande instabilité du bassin, la ceinture m’a vraiment aidée et a réduit grandement les douleurs quand j’ai recommencé à me lever et rester debout ou marcher un peu.

Il y a ensuite une partie sur le bébé en lui-même, pour nous aider à comprendre ce petit être étrange qu’est le nouveau-né. Puis une partie importante sur l’allaitement, les difficultés et la réalité des débuts. Comme dit précédemment, être bien informée sur le sujet permet de relativiser, c’est essentiel si c’est un projet qui vous tient à cœur. Sans cela j’aurais vite abandonné ! Ce livre est une bonne introduction sur le sujet. Toutefois si vous voulez approfondir ce thème, ma bible ça a été le Manuel très illustré d’allaitement de Caroline Guillot. Si vous voulez allaiter, c’est un must-have, il répondra à toutes vos interrogations !

Quand j’ai lu la 1ère édition, je voyais toutefois un bémol à ce livre : il ne prenait pas en compte réellement le co-parent, tout était du point de vue de la mère – alors que mon conjoint aurait bien aimé que ce livre s’adresse aussi à lui. Mais en essayant de le lire, il ne s’est pas vraiment senti concerné et s’en est vite désintéressé. Et justement, dans cette nouvelle édition, une plus grande part est focalisée sur le co-parent et le couple. Et le cahier d’exercices, qui s’adresse au couple, complète désormais également cet aspect (je vous en parle dans quelques jours plus en détail). Le livre fait d’ailleurs référence au cahier d’exercices pour approfondir certains aspects. Toutefois cette partie dans le livre principal mérite d’être encore plus approfondie, ou alors que les autres parties du livres s’adressent un peu plus aux deux parents, et pas uniquement un chapitre.

Dans cette seconde édition, un chapitre sur la sexualité après le post-partum a aussi été ajouté, ce qui est une bonne chose car on en parle peu souvent dans les livres sur la maternité. Malheureusement j’ai trouvé cette partie beaucoup trop succincte, elle gagnera à être étoffée dans un prochaine édition, car elle effleure seulement le sujet.

Avec Le mois d’or, on a une vision un peu idéalisée la façon de vivre le post-partum, mais qui permet de prendre conscience qu’il faut prendre soin de soi et ne pas hésiter à réellement se reposer, à demander de l’aide de l’entourage (qu’ils amènent le repas s’ils viennent en visite, que s’ils veulent aider c’est avec les tâches ménagères mais pas pour prendre le bébé pendant que nous on fait les tâches ménagères), à oser ne pas se lever du canapé et laisser gérer le quotidien au co-parent, même s’il râle parfois, car on doit se remettre physiquement. Le voir écrit noir sur blanc m’a aidé à oser m’affirmer. Cependant certaines choses sont tout de même difficiles à mettre en place, cela dépend vraiment de notre entourage (ex les meal train, la préparation en avance de la nourriture par ex, infaisable pour moi car pas d’espace de stockage. On a essayé, mais on devait avoir 3 plats d’avance, de plus c’était difficile de faire la préparation avec la fatigue de fin de grossesse). Il y a aussi une grosse partie axé spirituel, ce qui n’est pas trop ma tasse de thé.

C’est un bon livre de ressources, qui explore tous les aspects du post-partum et aide à bien l’appréhender. On y trouve de bonnes pistes pour le vivre au mieux, même si tout n’est parfois pas applicable. C’est véritablement une vision sacralisée de cette période, et ça fait du bien de l’avoir pour ne pas culpabiliser de laisser son corps se reposer et se remettre de l’aventure que l’on vient de vivre.

Vous l’aurez compris, je le recommande. Comme livre généraliste il est vraiment intéressant à lire. Et dans quelques jours je vous parlerais du cahier d’exercices qui accompagne cette 2ème édition.

A très vite pour une nouvelle chronique,

Mélissa

Un commentaire sur “Le Mois d’Or, Bien vivre le premier mois après l’accouchement – Céline Chadelat & Marie Mahé-Poulin

Ajouter un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :