Diana, racontée par elle-même – Andrew Morton

En 2021, la monarchie intrigue toujours autant le grand public, les documentaires affluent, les tabloïds ne manquent jamais les faits et gestes de ces personnalités royales. La plus tristement célèbre d’entre elles n’est autre que Diana, princesse de Galles, qui a pris la parole quelques années avant son décès inattendu. Andrew Morton a immortalisé les confidences de cette femme dans un ouvrage aujourd’hui réédité par les éditions l’Archipel : Diana, racontée par elle-même. Je remercie chaleureusement Mylène pour cette découverte !

Résumé de l’éditeur

A sa parution en 1992, cet ouvrage créa une véritable onde de choc : personne n’aurait pu imaginer que le sourire de la princesse adulée dissimulait un si profond mal-être.

Diana y révélait les détails de sa vie de couple, sa boulimie, ses tentatives de suicide, l’existence de Camilla, ses relations difficiles avec les membres de la famille royale, mais aussi ses bonheurs de mère et son souhait de vivre enfin une existence conforme à ses désirs, loin des photographes.

Deux décennies après sa mort à Paris, le 31 Août 1997, cette réédition augmentée inclut la transcription fidèle des paroles prononcées par Diana lors des séances d’enregistrement.

Ce livre compose ainsi l’autobiographie de celle qu’on dénommait la « princesse du peuple ». Le testament de l’une des personnalités les plus aimées de notre temps.

Si comme moi vous vous êtes activement renseignés sur l’histoire de Diana à travers les reportages de l’époque ou encore les documentaires plus récents, ce livre est un bon point de départ pour approfondir vos connaissances sur le sujet.

La première partie du roman est la retranscription des confidences de Diana recueillies par Andrew Morton ainsi qu’une petite remise à niveau pour nous lecteurs qui ne sommes pas forcément au fait de toute l’histoire. Cette partie est une bonne introduction, l’auteur ne s’attarde pas en fioritures en tout genre et nous entraîne au cœur du sujet rapidement. Andrew Morton ne s’arrête pas là et pour la seconde partie du roman il nous offre une vision détaillée de toute l’affaire. On remonte à l’enfance de Diana, à sa première rencontre avec le prince Charles, aux coulisses du mariage du siècle et à la descente aux enfers de cette femme qui n’était pas préparée à ce qui l’attendait auprès de la famille royale.

Diana, racontée par elle-même est une biographie bien menée, la plume de l’auteur est fluide et précise. Néanmoins, comme à chaque fois que je me plonge dans une biographie j’ai eu l’impression de me poser là, en voyeur, plutôt qu’en tant que lectrice.

📣 Vous ressentez aussi cette impression de voyeurisme lorsque vous lisez des biographies ?

Bonne lecture à tous !

𝒥𝓊𝒹𝒾𝓉𝒽

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :