Fleurs de feu – Sarah Lark

Sarah Lark fait désormais partie des auteures que j’apprécie énormément. Depuis que j’ai découvert ses romans publiés aux éditions l’Archipel, j’attends avec impatience ses nouvelles publications. Je viens de terminer la lecture de son dernier roman, Fleurs de feu.

Résumé de l’éditeur

1837. L’espoir d’une vie meilleure pousse Ida et ses parents à partir à l’autre bout du monde, en Nouvelle-Zélande. Quand leur navire, accoste enfin au sud de l’île, les colons s’installent dans un village de pêcheurs. Et Ida déchante.

Non seulement est-elle mariée de force à un homme qui se révèle brutal, mais la vie, au sein de cette communauté rigoriste, y est tout aussi dure qu’en Europe.

Par chance, Ida se lie avec Cat, qui n’a pas non plus été épargnée par le destin. Les deux jeunes femmes vont dès lors se soutenir. Et, qui sait, trouver enfin le bonheur…

Fleurs de feu est une belle brique de plus de 600 pages qui nous fait parcourir le monde. Allemagne, Amérique du Sud et surtout Nouvelle-Zélande, le lecteur n’est pas déçu de son voyage.

L’auteure, très bien informée sur les Maoris et l’Histoire de la colonisation, nous emporte dans cet univers coloré très facilement. On suit la vie de Cat et de Ida, deux jeunes femmes que tout oppose mais qui vont apprendre à vivre ensemble et à s’entraider. Comme souvent, dans les romans de Sarah Lark, on nous dépeint un monde sombre et violent dans lequel les femmes n’ont pas leur mot à dire. Elles doivent vendre leur corps ou se marier de force pour survivre. Toutefois, l’auteure nous laisse entrevoir de l’espoir quant à l’avenir de ces femmes dont les vies ne sont pas joyeuses. Mais l’apparition des Maoris au fil des pages et surtout leur culture colore le texte à travers leurs croyances et leur proximité avec la nature.

Fleurs de feu est un parfait mélange entre romance et saga historique. C’est d’ailleurs ce que j’apprécie tant dans les publications de Sarah Lark. La romance n’est pas un genre que j’aime mais cette auteure manie les codes du genre avec aisance : point trop n’en faut ! Et sa plume qui nous fait très souvent voyager nous donne toujours envie d’en savoir plus et c’est comme ça que l’on se retrouve à dévorer ses écrits.

Ce début de saga est une belle réussite ! L’immersion en Nouvelle-Zélande est totale et en attendant de pouvoir à nouveau voyager Sarah Lark nous donne à voir du pays sans aucune contrainte.

C’es un roman que je recommande vivement aux amoureux de l’évasion, de la nature et de l’Histoire.

Bonne lecture,

Judith

Fleurs de feu de Sarah Lark, éditions l’Archipel

Un commentaire sur “Fleurs de feu – Sarah Lark

Ajouter un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :