Le palais des mille vents (tome 2): les nuits de Saint-Pétersbourg – Kate McAlistair

Il n’y a pas meilleure période que l’hiver pour se plonger dans la dernière saga de Kate McAlistair : Le Palais des mille vents. Le second tome, Les nuits de Saint-Pétersbourg est sorti au mois d’octobre aux éditions de l’Archipel. Heureusement, l’attente ne fut pas trop longue – j’ai une mémoire courte et j’ai très souvent du mal à me souvenir des tomes précédents- et je me suis plongée sans attendre dans cette seconde partie.

❅❅❅

Résumé de l’éditeur

John et Maura, jeune couple de scientifiques, sont à la recherche, près de Saint-Pétersbourg, d’une relique de grande valeur ayant appartenu à Genis Khan. le père de Maura, un officier irlandais, poursuit le même but.

Celui-ci n’a jamais accepté que sa fille se marie avec un Anglais sans son consentement. Désireux de se débarrasser de son gendre, il le dénonce au tsar comme espion. John est contraint de fuir avec sa femme et leur fils nouveau-né alors que s’annonce une violente tempête de neige.

Le lendemain, à l’aube, la princesse Iéléna Vatchenko découvre sur ses terres un nourrisson épargné par la neige et les loups. Persuadée qu’il est la réincarnation du bébé qu’elle vient de perdre, elle le prend avec elle.

Vassili, son époux, craignant de la voir sombrer dans la folie, accepte d’élever l’orphelin aux côtés de leur enfant comme son propre fils. Par amour, il va préserver le secret de ces jumeaux, quitte à défier son cousin le tsar, sa terrible police secrète et même cet étrange officier irlandais venu réclamer un carnet à dessins convoité tant par la Russie que par l’Empire britannique…

❅❅❅

Ce second tome est une vraie réussite, je ne m’attendais pas à ce que le roman présente de nouveaux personnages si rapidement. Mais je suis tombée sous le charme dès les premières pages en compagnie de la famille Vatchenko. Tout dans l’intrigue nous donne envie de savourer chaque chapitre et de reposer notre livre afin qu’il en reste encore un peu pour le lendemain. Malheureusement, j’ai craqué et j’ai dévoré le roman en trois jours…

Kate McAlistair nous emporte dans le froid de la Russie, et grâce à cette plume envoutante on se laisse guider, on pose nos valises dans la demeure des Vatchenko et on s’y sent bien. Les intrigues nous tiennent en alerte, on veut que tout se passe au mieux pour cette famille qui se remet tout juste de la perte d’un enfant mais on sait que les choses vont prendre un tournant dramatique. Dans un chapitre, un jour ou plusieurs années, l’autrice nous tient en haleine jusqu’à la toute dernière page.

Le temps s’arrête, on évolue aux côtés des différents personnages de l’histoire, Iéléna, Vassili, les jumeaux et surtout Nicolaï, ce jeune domestique à l’avenir prometteur. Drames, intrigues politiques et un peu de romance tout de même, tout est présent dans ce second tome pour passer un très bon moment et surtout pour nous donner envie de lire la suite !

J’ai découvert la plume de Kate McAlistair grâce à cette nouvelle saga que je vous conseille fortement et je vais sans aucun doute me plonger dans les autres écrits de l’autrice.

Un grand merci à Kate McAlistair pour sa petite dédicace et aux éditions de l’Archipel qui nous permettent de voyager même par temps de pluie.

Bonne lecture,

Judith

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :